Présentation du Dépassement de l'Ego

UNE INTERPRETATION REALISTE

II est nécessaire, à une époque de doute quant aux valeurs susceptibles de guider l'humanité, de sortir des images merveilleuses pour toucher du doigt les réalités sous-jacentes.Ne peut-on tirer un trait sur les lectures << à la lettre >> des Evangiles, de manière à sortir des croyances infantilisantes qui jettent le discrédit sur des textes souvent riches de sens ? L'évolution de l'humanité permet d°exposer certains faits jusque là voilés par des symboles, voire totalement occultés. La particularité du Nazaréen est d'avoir présenté au monde un épisode du progrès accompli par l'enfant prodigue sur le chemin du retour à la maison du père, à son essence.
Cependant, cette expérience n'était pas nouvelle. Mais en raison de sa difficulté, il n'était même pas question de l'évoquer hors des mystères et du rapport de maître à disciple. L'évolution attendue de l'humanité vers une unité organique a justifié une présentation publique de l'épisode. Son progrès accéléré permet maintenant de donner, d'une présentation imagée, une interprétation réaliste.


DES TEXTES SYMBOLIQUES

La Bible, dans son ensemble, masque largement ses propos. Quant aux Evangiles eux-memes, ce n”est qu'un tissu de symboles, depuis la relation des expériences du Nazaréen jusqu'aux expressions les plus simples.
On ne peut comprendre, par exemple, que le Christ puisse s'adresser à ses disciples comme à de "petits enfants ", sauf à admettre qu'il s'agit là d'un âge spirituel. Ses disciples n'en sont encore, du point de vue du développement intérieur, qu'à l`enfance, aussi étonnant que cela puisse paraître. Ce sont d'ailleurs les mêmes mots que la Diotime du Banquet de Platon emploie en s'adressant au jeune Socrate, ce qui semble indiquer l°existence d'un vocabulaire occulte universel.
Plus loin dans les Évangiles, il s'agira d'un "jeune homme riche" qui refuse de suivre le Christ jusqu°à la crucifixion. On admettra qu'il s'agit encore d'un âge spirituel, plus avancé puisqu'il précède l'expérience de la crucifixion. Comme le corps a son âge, l'âme a le sien.


SIGNIFICATION DE LA CRUCIFIXION

Quel est donc, derrière les symboles, le vécu des hommes qui traversent l'épreuve qui porte, chez les chrétiens, le nom redoutable de "crucifixion", et, chez les orientaux, d'une manière déjà plus compréhensible, celui de renonciation ou de "grande renonciation" ?
Que se cache-t-il derrière la relation d°un homme à son "Père" dans les Cieux ? Que signifie ce Père? Et surtout, que peut bien vouloir dire la mort sur une croix ?